De la Conscience à la Liberté – thérapie holistique

Votre mental, votre corps, votre esprit, vos émotions...

« Je hais les fêtes de fin d’année ! »

Combien de fois ai-je pu prononcer cette phrase…? Et quelle douleur j’ai pu ressentir à l’approche de ce que la plupart s’accordent à appeler la période des « fêtes ».

Ces fêtes-là, elles ne sont pas marrantes pour tout le monde et elles ne le sont peut-être pas pour toi.

Je n’ai pas eu chaque année un amoureux avec qui il était évident que nous allions passer un moment privilégié durant « les fêtes ».

Je n’ai pas eu chaque année une famille unie avec laquelle il était évident que nous allions organiser une soirée où la « magie de Noël » règnerait.

Je n’ai pas eu chaque année des amis proches avec qui il tombait sous le sens de partager une soirée festive de fin d’année.

A l’approche de décembre, je ressentais une lourdeur que j’identifie aujourd’hui comme un sentiment de rejet.

Aujourd’hui, je me suis libérée de ce poids-là. Et j’ai envie de te partager ce qui a fait la différence… et de te dire que les conventions sociales ne sont pas une fatalité, ni la tristesse et/ou la colère qu’elles provoquent.

Tant de personnes disent que « de toute façon, ce sont des fêtes commerciales » et pourtant, le poids d’une certaine injonction au bonheur ces jours-là pèse sur le cœur de bon nombre d’entre nous. Les publications Facebook des uns et des autres aussi peuvent nous renvoyer à nos manques. Et j’inclus ici les fêtes des mères, des pères, des grands-parents et toutes les autres !

Et donc, un jour… ou plutôt une année, j’ai pris la décision que je ne fêterais pas le réveillon (celui que ma fille passait avec son papa).

Et ça a tout changé…

Pourquoi ? Parce que j’ai pris la décision. J’ai choisi. J’ai pris ma responsabilité et donc mon pouvoir sur la situation. Non, je n’ai pas créé les conventions et je n’ai pas le pouvoir de supprimer toutes les publicités qui ânonnent l’approche de cette période. Ça, ce n’était pas « de ma faute » mais j’avais néanmoins le choix. Et j’ai fait celui-là.

Nous avons tous le pouvoir de choisir, de matérialiser notre positionnement par une action, soit-elle minime. Nous avons toujours ce/le choix.

Cela fait plusieurs années que j’ai changé ma perception au sujet de cette période en choisissant de passer une soirée avec moi-même lors d’un des réveillons. Au début, ça m’a libérée de la peur de ne pas être incluse dans un groupe pour la soirée (entre autres). Aujourd’hui, c’est devenu un rituel que j’apprécie profondément.

En plus, je me sens satisfaite de participer peu et de moins en moins à cette grande occasion de consumérisme. Je ne lutte pas/plus contre. Je crée ma réalité, celle qui me convient.

Je t’en souhaite tout autant avec tout mon Amour et ma bienveillance et particulièrement à celles et ceux qui se reconnaissent dans ces quelques lignes.

À voir sur le blog

Nancy Solenko

Formatrice, thérapeute holistique, psychopraticienne et coach de vie

BCE : BE0716.517.125

Rue du Moulin de Spiennes, 19 à 7032 MONS

delaconsciencealaliberte@ecomail.be

+32 472 72 59 38
Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Nom

E-book gratuit !

Tadaaaaaaaaah ! Je suis heureuse de vous OFFRIR un LIVRET au sujet des RELATIONS à soi et aux autres.

INCLUS 2 exercices puissants de mise en conscience spécialement créés pour l'occasion. 

En vous inscrivant à la newsletter, recevez l'e-book gratuit et les infos au sujet des ateliers et évènements à venir...